Faire construire une maison

Le marché de l’immobilier se stabilise en Pays de la Loire

Print Friendly

Les signes de ralentissement constatés par les notaires se traduisent par un assagissement des prix de l’immobilier en Pays de Loire. La Loire Atlantique reste toutefois dynamique avec de nombreux secteurs où les prix continuent tout de même de progresser. Explications.

Stagnation des prix immobiliers dans les Pays de la Loire

Après des années de hausse des prix de l’immobilier (à l’exception notable d’une baisse brutale entre 2008 et 2009), le marché de l’immobilier connaît une stabilisation dans la région des Pays de la Loire. C’est ainsi que, selon le marché de l’immobilier des notaires, l’indice concernant les prix de vente des maisons anciennes a enregistré une baisse de 0,9 % après une augmentation de 4,2 % et de 5,8 % les deux années précédentes.

Les notaires de Loire Atlantique certes ont constaté une érosion de des ventes. Mais les prix médians de baissent pas, même s’il convient d’avoir une approche très locale en la matière. Plusieurs raisons à cela. Pour les maisons anciennes (comme pour les appartements anciens d’ailleurs) le marché urbain reste très porteur puisque sur Nantes Métropole par exemple, les prix des maisons anciennes ont augmenté de 4,8 % entre juillet 2011 et juin 2012.

Stagnation du marché sur le littoral et repli dans les zones rurales

Sur le littoral, il semblerait que l’on assiste à une certaine stabilisation. Dans les zones rurales, on peut en revanche constater un rempli des prix comme par exemple dans le secteur de Châteaubriant-Blain avec une baisse des prix médians de 3,2 %. Mais les notaires soulignent que les choses restent particulièrement évolutives, notamment en fonction des investissements publics prévus. C’est ainsi qu’ils soulignent que « des projets comme le tram-train Nantes-Chateaubriant réussiront à redynamiser les marché atones ».

Pour ce qui est des terrains à bâtir, la Loire Atlantique conserve, comme pour les maisons anciennes, le leadership régional en termes de prix. C’est ainsi que le prix médian d’un terrain est aujourd’hui de 69 500 euros dans le département. Mais les notaires constatent un « retour à la raison » au niveau des prix de ces terrains, avec deux explications : la diminution de leur taille moyenne (qui entraîne une baisse des prix) ainsi que de développement des lotissements communaux, qui participent à cette modération.

Lire sur le même sujet

Article précédent

Faire construire sa maison : opter pour un contrat en béton !

Article suivant

Pourquoi il faut signer un contrat avec un architecte?

Nous vous recommandons



Vous connaissez ce sujet, ajoutez un conseil supplémentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>