Comment réussir son aménagement de cuisine ?

Par Amélie B., le 18 août 2020
Cuisine contemporaine blanche et bois

La cuisine fait aujourd’hui plus que jamais partie de notre quotidien : ouverte sur les autres parties de la maison, elle est la pièce à vivre par excellence. Design, ergonomie, solutions fonctionnelles, l’aménagement d’une cuisine répond à certains principes. Voici 3 règles à prendre en compte pour réussir votre aménagement de cuisine.

Respecter la règle du triangle d’activités pour l’aménagement de votre cuisine :

Vos déplacements dans une cuisine obéissent à une logique qui s’articule autour de trois espaces:

  • L’espace lavage (évier, lave-vaisselle)
  • L’espace cuisson (four(s), plaques de cuisson, hotte)
  • L’espace rangements (réfrigérateur, congélateur, rangements)

L’ergonomie de votre pièce va donc se jouer autour de ces trois zones que l’on appelle le triangle d’activités. La proximité de ces trois zones et leur positionnement judicieux (éviter d’installer un réfrigérateur à coté de la cuisinière) réduira donc vos déplacements.

4 secteurs de votre cuisine à aménager :

A côté de la règle du triangle d’activités, qui va vous guider pour prévoir l’emplacement des meubles et donc vos déplacements, l’aménagement de votre cuisine va prendre en compte quatre zones différentes :

Zone 1 : la cuisson

Elle va regrouper la plaque de cuisson/ la cuisinière et les fours. Placer un casserolier (meuble à grands tiroirs) sous la table de cuisson va s’avérer très pratique à l’usage, le four viendra se placer dans un meuble mi-haut pour ne pas avoir à vous baisser. Si les Français apprécient toujours les équipements de cuisson au gaz (40%) l’induction gagne du terrain grâce à la rapidité, la sécurité, la précision de cuisson ainsi que la facilité d’entretien.

Pensez également aux projections graisseuses à nettoyer à proximité de la plaque de cuisson, une crédence en inox posée contre le mur se nettoie beaucoup plus facilement qu’une crédence en faïence, les joints étant de vrais nids à crasse…

Zone 2 : le lavage

Cette zone est idéalement proche de la zone cuisson pour recevoir facilement les plats et les casseroles sales. Les deux acteurs principaux de la zone de lavage sont bien sûr l’évier et le lave-vaisselle. L’idéal est de ranger les produits ménagers dans un placard sous l’évier. Positionner les rangements pour la vaisselle à proximité du lave vaisselle pour gagner du temps lors du déchargement de celui-ci…

Zone 3 : les provisions

Cette zone s’articule autour du réfrigérateur, du congélateur, du ou des placards à provisions.

De préférence, placer les à l’entrée de votre cuisine, pour éviter de devoir la traverser quand vous décharger vos courses ou que vous souhaitez juste prendre une boisson ou des biscuits!

Zone 4 : la préparation

Cette zone se situe autour du plan de travail qui devra être suffisamment dégagé pour pouvoir préparer vos repas. À proximité devront se trouver les ustensiles de cuisine, et les robots (on les laissera de préférence à l’extérieur sous peine de ne pas les utiliser). Ne négligez pas l’éclairage de cette zone très importante.

Pensez également à l’emplacement de la poubelle ou des poubelles (tri sélectif), pas toujours facile à intégrer dans une cuisine. Plusieurs solutions existent pour qu’elles ne soient pas trop visible et facile d’accès : systèmes coulissants sous évier, meuble dédié, ou pose libre si poubelle déco…

Des rangements très pratiques pour optimiser l’espace de votre cuisine

Choisir des grands meubles volumineux

Bon à savoir : un agencement avec des meubles larges (60, 90 ou 120cm) et hauts (90 cm) revient moins cher que son équivalent avec de petits meubles (20 ou 40 cm).

Démonstration : un meuble bas (hauteur 80 cm) en 60 cm de profondeur et en 60 cm de large coûte 99E, le même en 40 cm de large coûte 74E.

Résultat : Aménager 120 cm linéaire avec 3 caissons de 40 cm revient 12% plus cher qu’avec 2 caissons de 60 cm. Et vous avez en prime un agencement plus fonctionnel.

Choisir avec soin les options des meubles de cuisine

C’est s’assurer pour les années à venir des aménagements pratiques et une cuisine facile à vivre. Alors bien sûr les aménagements pour optimiser l’espace disponible ont un coût, mais à l’usage vous vous y retrouverez largement. Parmi les exemples que l’on peut donner, citons :

  • Les meubles récupérateurs d’angle : lorsque vous ouvrez les portes de votre placard situées près d’un retour à 90°, l’ensemble du contenu sort du meuble grâce à un système de rayonnages articulés pour se présenter à vous. Ainsi vous n’avez pas à tout sortir pour attraper ce que vous avez placé au fond. Le tourniquet est une solution également appréciable tant pour les meubles bas que les meubles hauts.
  • Pour les meubles bas, les tiroirs coulissants sont très pratiques pour les casseroles, les poêles, les moules, etc… mais également pour ranger les assiettes, etc… Là encore, lorsque vous ouvrez le tiroir, tout se présente à vous.
  • Les armoires coulissantes équipées de paniers et rayonnages en fils métalliques sont elles aussi fort utiles pour accéder en un clin d’œil à vos réserves et éviter que ce qui se trouve au fond ne soit oublié et se périme avant d’être consommé !

A vous de jouer maintenant !

Amélie B.

Amélie, 34 ans, presque toutes mes dents, blogueuse à titre personnel depuis bien longtemps ! Je suis tombée dans la marmite des blogs en 2008, dans la sphère du Do It Yourself (DIY), et depuis je ne me suis jamais arrêtée. Après avoir passé près de 20 ans dans la région nantaise, je vis dans le sud de la France avec mon chat, et travaille dans le milieu du web. Une chance, un coup de poker à l’époque, qui est devenu une passion. Outre le DIY, j’ai entrepris le chantier que l’on peut qualifier d’une vie : rénover une maison dont il ne restait que le plancher et les 4 murs ! Je me suis donc dit qu’il était intéressant de partager avec vous toutes les astuces dont j’ai pris connaissance pendant mes travaux, ma recherche immobilière, et l’aménagement/décoration de mon intérieur.